Melle Mylène Cogan by PokerGirlz

  Seconde interview PokerGirlz, c'est au tour de Mylène, marraine du site de s'y coller. Après l'énorme succès de celle de Claire Renaut qui a commencé cette longue série, je vous propose d'en savoir un peu plus sur notre mymy nationale toujours de façon "décalé".

Bonne lecture !

 

Salut Mylène, tout d’abord merci d’avoir accepté de donner un peu de ton temps pour PokerGirlz et lesblogspoker.com. Tu as déjà quelques interview à ton palmarès, je vais donc essayer de ne pas poser les mêmes questions que mes confrères et rester original afin de te connaitre un peu plus sous le ton de l’humour.

 

* Pour ceux qui ne te connaisses pas encore ( y en a-t-il ? ) , peux-tu nous résumer en quelques mots ton parcours jusqu’à présent ?

Je crois que tout le monde sait que mon parcours a réellement commencé après l'émission Poker Mission Caraïbes qui était sponsorisée par PokerStars. En finissant 2ème après un horrible call dû à la fatigue et à beaucoup de pression, PokerStars m'a sponsorisé pour quelques évènements ladies, l'EPT de Deauville et les France Poker Series de Beaulieu. J'ai entre temps gagné mon premier tournoi au Mazagan Poker Million.


* Pour rester original, le poker t’apporte ou t’as apporté quoi ?

Le poker c'est avant tout une passion et maintenant un métier. Il m'apporte la liberté que je n'aurai sûrement pas trouvé dans un autre domaine professionnel, et c'est très important pour moi. Je suis en quelque sorte mon propre patron, je suis ma petite start-up à moi toute seule et ça me fait sourire de voir que je gère ma vie sans personne au dessus de moi.

 

* Qu’est-ce qui te fait lever le matin ?

L'envie d'un bon café, mais rarement avant 11h/12h.

 

* Quel est ton but dans la vie ? Ta plus grande fierté ?

Ma plus grande fierté, je ne l'ai pas encore. Pour faire cliché, je dirais mes futurs enfants ou sinon un autre cliché dans un autre registre le jour où je ferais une Table finale d'un EPT. Mon but dans la vie ? Continuer à être heureuse le plus longtemps possible.

 

* Que sont devenus tes rêves d’enfants ?

Mes rêves d'enfants... comme tous les rêves d'enfants ou la plupart, ils ont fini au placard. Je voulais devenir pédopsychiatre et je suis aujourd'hui autour des tapis verts. Mais je suis épanouie dans ce que je fais alors c'est le principal non ? :)

 

* Te manque-t-il quelque chose ?

Un titre, une victoire, quelque chose dont je sois vraiment fière et que je pourrais raconter à mes enfants en leur disant que moi aussi j'ai été jeune et que j'ai fais des choses étonnantes. Sinon, il me manque mon permis aussi !

 

* D’où viens-tu ? A quoi as-tu renoncé ?

C'est une question très personnelle auquelle je ne répondrais qu'à moitié. Je suis coréenne du sud, et je suis arrivée en France à l'âge de 3 ans. Une vie simple, des rêves simples, une grande soif de liberté. J'ai réussi de ce point de vue là. Mais je n'ai renoncé à rien. Si, peut être à la retraite.. lol

* Tu t’es payé quoi avec ton premier « gros » gain ?

Mon premier gros gain, je m'étais dis : je vais dévaliser les boutiques ! Toutes ces chaussures, ces sacs à main hors de prix... Et puis je me suis rendue compte que je gardais mes goûts simples. Qu'il m'était très difficile au final de mettre 800€ dans une paire de chaussures que je ne mettrais que 2 fois par an. Alors, je n'ai rien acheté de spécial et j'ai emmené mon copain dans un super restaurant (j'ai gagné le jour de ses 30 ans). Ma seule faiblesse a été une doudoune à 650 €... je l'avoue. Le reste m'a construit un début de jolie bankroll.

 

* Es-tu stressé avant un tournoi et as-tu des rituels avant de rentrer en scène ?

Je suis toujours un peu stressée avant un tournoi. Mais j'appelle ça l'adrénaline. Le jour où je l'aurai perdu, je saurai que je dois faire autre chose de ma vie. J'ai besoin de passion et de trac pour être performante et ce, dans tous les domaines. Pour autant, je n'ai pas de rituels spéciaux. Je n'ai pas de TOC si c'est ce que tu veux savoir ! J'aime rester seule dans ma chambre d'hotel avant un tournoi pour écouter de la musique et arriver avec 1h d'avance pour appréhender les lieux et l'atmosphère qui s'y dégage. Après, ça va tout seul.

 

* Mylène Cogan, joueuse de poker, c’est quoi en trois mots ?

Persévérance, endurance, patience.

 

* Quelle tâche ménagère te rebute le plus ?

La vaisselle... du coup je commande souvent des sushis !

 

* Quels sont tes plaisirs favoris ?

- Boire un Coca ultra frais avec plein de glaçons

- Passer une soirée tranquille devant la cheminée avec mon chéri

- Les Spa

- Les Mocca Blancs du Starbucks et un cheesecake

- Finir les jeux vidéos de mon mec avant lui parce que moi, j'ai le temps ! :)

 

* Qu’aimerais-tu recevoir pour ton anniversaire ?

Des fleurs ?

 

* T’as un coup de gueule à passer là, tout de suite ?

Non... pas là tout de suite. Pourtant je râle souvent... mais il est 2h26 du matin, et j'ai pas envie de râler !

 

* Si t’étais présidente, tu changerais quoi en France ?

Je passe.

 

* T’es vacciné contre la grippe A ?

Non... et je suis toujours vivante !

* Si une nouvelle joueuse de poker te demande des conseils, tu lui réponds quoi ?

Que je ne suis pas la mieux placée pour lui répondre, que je considère moi-même avoir à faire beaucoup de progrès. Après, donner des conseils comme ça, sans précision sur la question, c'est très difficile. Je ne peux pas répondre à ta question comme ça, simplement rappeler un proverbe que j'aime beaucoup "Il faut 5min pour connaître le poker, toute une vie pour le maitriser", je trouve ça très juste. Mais le meilleur conseil pour débuter c'est la gestion de bankroll et la persévérance. Et ne pas laisser la variance nous briser le moral. Allez de l'avant, apprendre toujours, et se remettre en question perpétuellement (refaire ses coups dans sa tête, analyser après coups...).

 

* Raconte-nous ta plus grande adrénaline en tant que joueuse et ton meilleur moment dans ta carrière.

Ma plus grande adrénaline, ou ma première plutôt, c'était le HU final de l'émission Poker Mission Caraïbes. Je jouais un heads up pour 200 000$ de contrat pour le plus grand sponsor au monde : PokerStars. Ce contrat allait changer ma vie... je reste déçue de ma prestation même après 9 mois qui se sont écoulés depuis.

Puis il y a eu ma table finale au Mazagan Poker Million, je ne suis pas sure d'avoir eu vraiment de l'adrénaline à ce moment là. Je ne réalisais pas le chemin parcouru, ma première table finale, mon premier gain avec quatre 0. Mais ca reste un moment inoubliable.

 

* Ton épitaphe, ça serait quoi ?

Elle est morte comme elle a vécu : passionnée

 

* Ton avis sur le texte de loi sur l’ouverture du marché des jeux en France ?

Je suis perplexe... j'attends de voir. On voit déjà de nouveaux sites de paris en ligne surgir de nul part, tous les grands groupes français lancent leur sites, c'est vraiment le bordel. Sur tous ceux qui auront leur licence, je ne suis pas sure que les 3/4 passeront la 1ère année. Wait and see...

 

* Peux tu nous en dire plus sur ton sponsor et sur ton avenir avec lui ?

Bientôt :)

 

* Comme le fait Pascale Clark, je te laisse les 100 derniers mots de cette interview libre à toi.

"Je danse la vie, je chante la vie, je ne suis qu'amour !" Voilà.

 

* Tu n’en as pas marre de mes questions à la con ?

Non, j'ai beaucoup souri pendant ton interview :)

 

Merci Mylène.

 

Vous retrouverez sa fiche PokerGirlz PRO ICI.